Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : les lectures de Clarinette
  • : Journal de bord de mes lectures...avec mes petits mots à moi.
  • Contact

Association Miandra


Recherche

Je suis aussi là

Mon profil sur Babelio.com

Archives

je suis en train de lire...

 

 

la-vie-d-une-autre-frederique-deghelt

La vie d'une autre

 

Frédérique Deghelt

18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 23:39
La famille Whiting règne depuis plusieurs générations sur Empire Falls, petite ville du Maine.
Richard Russo a pris son temps pour présenter les différents personnages, leurs différents caractères et ce qui les relient les uns aux autres. Au début, j'ai cru qu'il s'agissait d'une simple chronique sans réelle intrigue, mais peu à peu, au fil des pages, les personnages évoluent, leur histoire progresse et des secrets sont mis à jours.
Le style de Russo est à la fois tendre et ironique. Son écriture, pleine d'humour est très agréable à lire. Son regard sur ses congénères est très juste. Il dresse le portrait d'Américains moyens typiques et ordinaires, tantôt ridicules et pitoyables, tantôt émouvants, mais leurs préoccupations sont universelles et on finit par s'attacher à eux et par suivre leur destin avec intérêt.
Un livre qui se déguste lentement. J'ai mis un certain temps à entrer dedans, mais, au final, je n'ai pas été déçue et c'est avec regret que j'ai refermé le livre sur Miles, Tick, Janine etc...

Richard Russo a reçu le prix Pulitzer en 2002 pour ce roman.

premières phrases : "Dix ans après son retour dans le Maine, Charles Beaumont Whiting avait enfin décidé de quitter ses parents. Comparée à leur hôtel particulier en ville, la maison qu'il s'était fait construire était modeste ; eu égard au niveau de vie général d'Empire Falls, c'était un palais. Elle se composait d'un salon, d'une salle à manger, de cinq chambres à coucher, toutes avec salle de bains, et il y avait une extension pour l'atelier de peinture. C. B. Whiting avait vécu plusieurs années au Mexique, ce qui explique sans doute pourquoi sa demeure ressemblait à une hacienda -dans les brumes froides du Maine. C. B. était allé jusqu'à commander des briques d'une texture et d'une teinte particulières, très semblables à l'adobe. Les habitants d'Empire Falls avaient baptisés cette chose "la maison du dingue". Ce qu'ils s'étaient bien gardés de dire à Mr Whiting."

Le déclin de l'empire Whiting, Richard Russo, Editions Seuil, Collection 10/18
Repost 0
2 octobre 2005 7 02 /10 /octobre /2005 00:00

J’aimerais vous parler d’un auteur que l’ai beaucoup lu étant plus jeune. Il s’agit de Patricia Highsmith, écrivain américain, née en 1921 au Texas. Ses romans se rangent plutôt dans la catégorie des romans noirs. Mais elle ne se contente pas de raconter de bonnes histoires pleines de suspense, elle s’attache autant à l’intrigue qu’à  la psychologie de ses personnages qui sont d’apparence ordinaire mais toujours en réalité troubles et ambigus.

Son premier roman L’inconnu du Nord-Express paru en 1950 a été adapté au cinéma par Alfred Hitchcock.

J’ai un petit faible pour Tom Ripley qui apparaît dans quatre de ses livres, mes deux préférés étant Mr Ripley adapté deux fois à l’écran -Plein soleil par René Clément en 1956 avec Alain Delon dans le rôle titre et The talented Mr Ripley par Anthony Minghella en 1999 avec Matt Damon- et L’ami américain porté à l’écran par Wim Wenders en 1977. Dans tous ces romans, mis à part dans le premier où son destin se met en place, Ripley est un personnage énigmatique, sexuellement ambigu mais séduisant. C’est un homme élégant, raffiné et cultivé qui mène une vie en apparence tranquille et rangée avec sa femme dans un manoir en région parisienne. Mais ses « affaires » le conduisent parfois à commettre des crimes abominables. Pourtant  Ripley ne se départit jamais de son flegme, il opère avec méticulosité, toujours pour de bonnes raisons, prenant bien soin de séparer les deux aspects de sa vie celui d’homme du monde et celui de meurtrier dans l’ombre. C’est ce qui fait son charme…

 D’autres  romans de Patricia Highsmith ont inspiré des cinéastes tels que Michel Deville (Eaux profondes avec Isabelle Huppert et Jean-Louis Trintignant) et Claude Chabrol (Le cri du hibou avec Mathilda May et Christophe Malavoy).

Un autre de ses romans m’a beaucoup marquée : Le journal d’Edith un roman qualifié de féministe. La déchéance progressive d’une femme américaine moyenne, abandonnée par son mari puis par son fils. Le talent de l’auteur réside ici dans la manière dont elle décrit le quotidien banal d’Edith et à travers des détails infimes, son glissement vers la folie.

Ce sont là mes préférés, mais il faut lire les autres, ainsi que les nombreuses nouvelles qu’elle a écrites. Je pense en particulier à L’amateur d’escargot, un petit bijou d’angoisse…

Patricia Highsmith a été souvent sacrée « reine du polar », mais elle est plus que ça, elle explore les zones d’ombre et les failles de l’être humain et c’est pour cela que je l’apprécie.

Elle est décédée le 4 février 1995 à 74 ans. 

Repost 0
1 août 2005 1 01 /08 /août /2005 00:00

Le parcours chaotique d’un jeune métis indien dans l’Amérique profonde.

Edgar se retrouve hospitalisé à l’âge de 7 ans après qu’une voiture lui a roulé sur le crâne. On le retrouve ensuite dans une maison de correction pour jeunes indiens, puis dans un village de Mormons.

J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt, voire avec passion les aventures de jeune garçon. Tantôt drôles, tantôt émouvantes, souvent cruelles, toujours captivantes. Au dos du livre, le personnage est comparé à Garp de John Irving.

Quoiqu’il en soit, on a envie de connaître jusqu’au bout le destin de ce personnage exceptionnel.

Premières phrases : « Si je devais ramener ma vie à un seul fait, voici ce que je dirais : j’avais sept ans quand le facteur m’a roulé sur la tête. Aucun événement n’aura été plus formateur. Mon existence chaotique, tortueuse, mon cerveau malade et ma foi en Dieu, mes empoignades avec les joies et le peines, tout cela découle de cet instant où, un matin d’été, la roue arrière gauche de la Jeep de la poste a écrasé ma tête d’enfant contre le gravier brûlant de la réserve apache de San Carlos. »   

Le miraculeux destin d’Edgar Mint, Brady Udall, Edition 10/18, Collection Domaine Etranger, 545p


 

Repost 0
31 juillet 2005 7 31 /07 /juillet /2005 00:00
Je viens de lire "l'invention de la solitude" de Paul Auster. A vrai dire, pour être honnête, je ne l'ai pas lu jusqu'au bout et me suis arrêtée environ au trois quart du livre. Mais il n'est pas sans intérêt. Dans ce récit autobiographique, l'auteur aborde différents sujets essentiels tels que la paternité, la vie , la mort...Ses réflexions s'enchaînent par association d'idées, avec de nombreuses références à l'art et à la littérature. Un livre à lire en prenant son temps, qui incite à la réflexion et à la méditation et donne envie de se plonger dans les oeuvres et les thèmes abordés.

Premières phrases : "Un jour il y a la vie. Voici un homme en parfaite santé, pas vieux, jamais malade. Tout va pour lui comme il en fut toujours, comme il en ira toujours. Il vit au quotidien, s'occupe de ses affaires et ne rêve qu'aux réalités qui se présentent à lui. Et puis, d'un seul coup, la mort. Notre homme laisse échapper un petit soupir, s'affaisse dans son fauteuil et c'est la mort.Si soudaine qu'il n'y a pas de place pour la réflexion,aucune possibilité pour l'intellgence de se trouver un mot de consolation.  Il ne nous reste que la mort, l'irréductible évidence que nous sommes mortels."

L'invention de la solitude, Paul Auster, Le Livre de Poche, 183p


Repost 0

J'ai lu...

A

ABE Kôbô, La femme des sables
ABOUET Marguerite, Aya de Yopougon (BD)
ALGOUD Albert, L'intégrale des jurons du capitaine Haddock
ANGOT Christine, Pourquoi le Brésil ?
AUSTER Paul, L'invention de la solitude
AUSTER Paul, Léviathan

B

BACHMAN Richard, Marche ou crève
BADHWAR Inderjit, La chambre des parfums

 BAKER Robin, Primal
BANKS Russell, American darling
BARBERY Muriel, L'élégance du hérisson
BENAQUISTA Tonino, Quelqu'un d'autre
BEN SADOUN Florence, La fausse veuve
BESSON Philippe, L'arrière-saison
BESSON Philippe, L'enfant d'octobre
BLONDEL Jean-Philippe, Accès direct à la plage
BOYD William,Brazzaville Plage

BOYD William La vie aux aguets


C

CAPOTE Truman, De sang froid
CAPOTE Truman, La traversée del'été
CARRERE Emmanuel, L'adversaire
CARRERE Emmanuel, La classe de neige
CARRERE Emmanuel, La moustache
CARRERE Emmanuel, Un roman russe
CHI Li Soleil Levant
Claudel Philippe, Les âmes grises

D

DE ROSNAY Tatiana, Spirales
DONGALA Emmanuel B. Les petits garçons naissent aussi des étoiles
DUBOIS Jean-Paul, Une vie française
Dubois Jean-Paul, Hommes entre eux
Duong Thu Huong, Terre des oublis

E

EMECHETA Buchi, Citoyen de seconde zone
ERNAUX Annie
EVERETT Percival, Désert américain

F

FAYE Eric, Le syndicat des pauvres types
FARGUES Nicolas, J'étais derrière toi
FARGUES Nicolas, Rade Terminus

 FLYNN Gillian, Les apparences
FRAPPAT Hélène, Par effraction

G

 

GALLAY Claudie, Les déferlantes
GANDER Forrest, En ami
GARCIA MARQUEZ Gabriel, Cent ans de solitude
GAUDE Laurent, La mort du roi Tsongor
GAVALDA Anna, Ensemble, c'est tout

H

 

Haddon Mark, Le bizarre incident du chien pendant la nuit

HAMPATE BA Amadou, Amkoullel, l'enfant Peul

HETU  Julie, Baie Déception
HIGHSMITH Patricia
HIRAIDE Takashi, Le chat qui venait du ciel
HOLDER Eric, La baïne
HOSSEINI Khaled, Les cerfs-volants de Kaboul
HOUELLEBECQ Michel

I

IRVING John, Je te retrouverai
IRVING John, Un mariage poids moyen
ISHIGURO Kazuo, Auprès de moi toujours
ISHIGURO Kazuo, Lumière pâle sur les collines

J

JAUFFRET Régis

JONASSON Jonas, Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
K

KASISCHKE Laura A moi pour toujours

KASISCHKE Laura, A Suspicious River

KASISCHKE Laura, La couronne verte
KASICHKE Laura, Un oiseau blanc dans le blizzard

KASISCHKE Laura, Rêves de garçons
KAWABATA Yasunari, Pays de neige
KENNEDY Douglas, Cul-de-sac

KENNEDY Douglas, The woman in the fifth
KENNEDY Douglas, Rien ne va  plus

KETTLER Pierre-François, L'arc de la lune
KHADRA Yasmina, L'attentat
KORBJITTI Chart, La chute de Fak
KOUROUMA Ahmadou, Le soleil des indépendances
KOUROUMA Ahmadou, Allah n'est pas obligé

L

LARCENET Manu, Le combat ordinaire (BD)
LARSSON Stieg, Milenium I : les hommes qui n'aimaient pas les femmes
LARSSON Stieg, Millenium II : la fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette

LE CALLET Blandine, la ballade de Lila K
LEE Harper, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
LEIGH Julia, Ailleurs
LEWIS Roy, Pourquoi j'ai mangé mon père

M


MABANCKOU Alain, Black Bazar

MAC CARTHY Cormac, La route
MAC CORMACK Eric, L'épouse hollandaise

MANKELL Henning, Comedia infantil
MANKELL Henning, Le fils du vent
MANKELL Henning, Meurtriers sans visage
MANKELL Henning, Tea-Bag

MAZETTI Katarina, Le mec de la tombe d'à côté
MIANO Léonora, Contours du jours qui vient
MIANO Léonora, L'intérieur de la nuit

MILLAS Juan José, Le dédordre de ton nom
MIURA Kiyohiro, Je veux devenir moine zen

MOGGACH Deborah, Ces petites choses

MURAKAMI Haruki, 1Q84
MURAKAMI Haruki, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil
MURAKAMI Haruki, Chroniques de l'oiseau à ressort
MURAKAMI Haruki, Danse, danse, danse
MURAKAMI Haruki, La course au mouton sauvage
MURAKAMI Haruki, La ballade de l'impossible
MURAKAMI Haruki, La fin des temps
MURAKAMI Haruki, Les amants du Spoutnik
MURAKAMI Haruki, Kafka sur le rivage

MURAKAMI Haruki, Sommeil

N

NGOZI ADICHIE Chimananda, L'hibiscus pourpre
NOTHOMB Amélie, Biographie de la faim

O

OATES Joyce Carol, Les chutes
OGAWA Yôkô, La formule préférée du professeur
OGAWA Yôkô, La petite pièce hexagonale
OGAWA Yôkô, L'annulaire
OGAWA Yôkô, Le musée du silence
O'FAOLAIN Nuala, On s'est déjà vu quelque part ?
O'FAOLAIN Nuala, Chimères
OVALDE Véronique, Et mon coeur transparent

P

PAASILINNA Arto, Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen
PAASILINNA Arto, Le lièvre de Vatanen
PAASILINNA Arto, Petits suicides entre amis
PEJU Pierre, La diagonale du vide
PESSL Marisha, La physique des catastrophes
PETILLON, L'affaire du voile (BD)
PINGEOT Mazarine, Le cimetière des poupées

R

RENDELL Ruth,L'analphabète
RIVIERE François, Un long et meveilleux suicide
ROTH Philip, La tache
ROY Arundhati, Le dieu des petits riens
RUFFIN Jean-Christophe, Rouge Brésil
RUIZ ZAFON Carlos, L'ombre du vent
RUSSO Richard, Le déclin de l'empire Whiting
RYU Murakami,Les bébés de la consigne automatique

S

SATRAPI Marjane, Persepolis (BD)
SCHUITEN François, La tour (BD)
SEMPE-GOSCINY, Le petit Nicolas
SEN Selina, Après la mousson

SERRE Anne, Les débutants
SI JE Dai, Le complexe de Di

T

 

TANIGUCHI Jirô
TOURNIER Michel, Le roi des Aulnes

U

UDALL Brady, Le destin miraculeux d'Edgar Mint

UDALL Brady, Le polygame Solitaire

V

 

VANN David, Désolations
VANN David, Sukkwann Island
VARGAS Fred, Pars vite et reviens tard

Y

YOSHIMOTO Banana, Kitchen
YOSHIMURA Akira, La jeune fille suppliciée sur une étagère

 

Z


ZWEIG Stefan, Marie-Antoinette

Mes auteurs favoris